Les Moons & Les Noli me Tangere

Description

• LES MOONS : sorties de la Terre ou tombées du ciel ? Elles forment un riche parterre de mille fleurs qui communiquent à celui qui les contemple leur force, leur paix, leur énergie mais aussi leur splendeur fragile et éphémère.
Devant ces paysages fleuris en miniature, le sage se fait tout petit afin de s’y promener, comme fait l’amateur devant une peinture de paysage. Elles offrent un voyage spirituel au jardin du rêve et des émois et sont sources de méditation sur la beauté de la nature. Moons de printemps, d’hiver, d’été, d’automne, elles racontent le cycle de la vie.

• LES NOLI ME TANGERE
“Ne me touche pas”.
Avec ce travail, Florence Lemiegre explore les blessures au coeur de la chair de notre planète et dénonce de façon symbolique le déclin de la santé océanique.
Lorsque Mer et terre d’argile trouvent des correspondances et gardent les empreintes de traumatismes et d’agressions subies.
Au travers de drapés enlacés et prisonniers, de formes végétales et organiques pareils à des coraux, de lamelles imbriquées, de dentelles ciselées, elle contraint la matière, la pousse dans des extrêmes. Elle lui impose des
chemins « contre nature ».
Avec l’extrême finesse de ses feuilles de terre, ses nombreuses cavités où
règne le vide, ses chemins entrelacés, la pièce manque de se fissurer, de se briser ou de sécher trop vite à toutes les étapes de sa création. Dans cette sorte d’état traumatique, la terre va, peu à peu, accepter les changements
inévitables, transitoires ou non qui lui sont imposés. Le processus dynamique est en route et la sculpture prend vie. L’œuvre semble avoir trouvé son propre équilibre et se révèle aérienne et légère.
Tenter de donner à voir des fêlures et des plaies imperceptibles et impalpables. Il en découle souvent une mystérieuse beauté indicible, fragile et violente à la fois.
Et plus littéralement, l’interprétation “ne me touche pas“ est parfaite pour ceux qui seraient tentés d’y aller regarder, voir toucher d’un peu trop près. Une autre façon de dire “attention fragile” dans tous les sens du terme.